UFC-Que Choisir des Pyrénées-Orientales

high-tech, téléphonie

Téléphonie mobile en Europe. Les abonnés pas tous logés à la même enseigne

Téléphonie mobile en Europe. Les abonnés pas tous logés à la même enseigne

Téléphonie mobile en Europe. Les abonnés pas tous logés à la même enseigne

 Réseau utilisé, quota de data utilisable, gestion du hors-forfait… tous les opérateurs n’offrent pas les mêmes services à leurs abonnés se rendant à l’étranger malgré la fin de la facturation des frais de roaming entrée en vigueur le 15 juin. État des lieux.

Les abonnés pas tous logés à la même enseigne

Depuis le 15 juin dernier, plus aucun opérateur ne peut facturer de frais d’itinérance (roaming) au sein de l’Union européenne. Dans la pratique, néanmoins, tous les abonnés ne sont pas traités de la même manière. Alors que certains opérateurs appliquent strictement le nouveau règlement européen, d’autres ont décidé d’en offrir plus à leurs clients. Voici les points qui peuvent faire la différence.

LES RÉSEAUX 3G/4G

Bruxelles n’avait rien imposé à ce sujet, alors Free a sauté sur l’occasion. Contrairement à ses principaux concurrents (sauf exceptions dans certains pays), Free mobile ne permet pas à ses clients d’avoir accès à la 4G sur leur smartphone à l’étranger. Ils devront se contenter de la 3G.

LE PLAFOND DE DATA À L’ÉTRANGER

Le règlement européen prévoit que les opérateurs qui le souhaitent aient la possibilité de limiter le quota de data à l’étranger. Le plafond fixé dépend alors du nombre de gigas disponibles en France. Bouygues Télécom et Free profitent largement de cette opportunité, même si dans l’ensemble, le nombre de gigas disponibles à l’étranger reste conséquent. SFR, lui, permet d’utiliser toute sa data à l’étranger, excepté pour certaines offres en « série limitée » (le forfait SFR Power 100 Go Série limitée ne permet d’utiliser que 20 Go en roaming, par exemple). Bouygues, d’ailleurs, fait de même (seulement 1 Go en roaming avec le forfait Série spéciale B&You 20 Go à 1,99 € pendant 1 an). Seuls Orange et Sosh permettent à tous leurs clients d’utiliser 100 % de leur data à l’étranger.

LA GESTION DE LA DATA HORS-FORFAIT

Le fait d’épuiser son quota de data lorsque l’on se trouve à l’étranger peut engendrer quelques surprises. Selon l’opérateur et le forfait, l’accès à Internet peut être bloqué ou du hors-forfait facturé. Seuls Orange et Sosh réduisent le débit, exactement comme en France. À noter que si votre forfait ne comprend pas les appels illimités, la minute de communication hors-forfait est généralement facturée comme en France : 0,05 € chez Free, 0,38 € chez Orange et 0,50 € chez Bouygues Télécom. Seul SFR a mis en place deux tarifs de hors-forfait, mais étrangement, le prix est moins élevé à l’étranger qu’en France (0,23 € en roaming contre 0,55 € en France) !

LES OFFRES CONCERNÉES PAR LA SUPPRESSION DU ROAMING

La réglementation européenne prévoit la possibilité pour les opérateurs de continuer à facturer les frais de roaming sous certaines conditions. Seul SFR le fait sur ses forfaits disposant d’une option de blocage. Selon l’opérateur, cette particularité due à une contrainte technique est provisoire. Du côté des opérateurs virtuels, les exceptions à la règle pourraient être plus fréquentes. Comme l’ont relevé nos confrères de NextInpact, l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) vient d’autoriser  plusieurs d’entre eux à continuer à facturer une partie des frais de roaming. Budget Télécom, Afone et EI Télécom (NRJ mobile, CIC mobile, Crédit mutuel mobile, etc.) sont notamment concernés.

LES EFFETS COLLATÉRAUX DE LA FIN DU ROAMING

Comme nous le révélions il y a quelques jours, Bouygues Télécom a profité de la fin du roaming pour augmenter le prix d’une partie de ses forfaits et supprimer les avantages multilignes dont bénéficiaient certains clients. Sosh, de son côté, a mis fin à l’application Libon.

LES PAYS CONCERNÉS PAR LE ROAMING

Au-delà des 27 pays de l’Union européenne (1) et des DOM (2), aucun opérateur ne facture les communications et la data depuis le Liechtenstein, la Norvège et l’Islande. Orange est le seul à intégrer en plus la Suisse dans tous ses forfaits. Quant à Free, il offre aux abonnés à son forfait à 19,99 € les appels et la data depuis 6 pays hors de l’UE. Mais attention, car dans ce cas, vous pourrez appeler gratuitement vers ce même pays ou vers la France, mais pas d’un de ces pays vers un autre, comme le permet le roaming au sein de l’Union européenne.

NOTES

(1) Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie et Suède.

(2) Guadeloupe, Guyane française, Martinique, Réunion, Mayotte, Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon.