UFC-Que Choisir des Pyrénées-Orientales

Services Vie Sociale

Retraite. Un nouveau service gratuit pour y voir plus clair

Retraite. Un nouveau service gratuit pour y voir plus clair

Retraite. Un nouveau service gratuit pour y voir plus clair

En 2016, plus de 610 000 salariés du secteur privé ont fait valoir leurs droits retraite personnels auprès du régime général. Les démarches liées à ce moment de vie spécifique sont encore trop compliquées. Raison de plus pour bénéficier d’un tout nouveau service en ligne, gratuit et intelligent.

Retraite Un nouveau service gratuit pour y voir plus clair

Avec un âge légal de départ en retraite désormais fixé à 62 ans pour toutes les personnes nées en 1955 ou après, rares sont les futurs retraités qui se préoccupent de leurs droits avant 60 ans, sauf s’ils peuvent prétendre à un départ anticipé au titre d’une longue carrière, d’une invalidité ou d’un handicap. C’est un tort ! Pour booster leur intérêt en amont, dès 55 ans, les trois régimes de base dits alignés, c’est-à-dire le régime général des salariés du secteur privé et des contractuels de la fonction publique (l’Assurance retraite, plus connue sous le nom de Cnav), le régime des indépendants (RSI) et celui des salariés et des exploitants agricoles (MSA) viennent de lancer un service supplémentaire accessible sur Mesdemarchesretraite.fr/lassuranceretraite.

PLUS DE 1,3 MILLION DE PERSONNES ACTIVES CONCERNÉES

De quoi s’agit-il ? D’une nouvelle fonctionnalité gratuite censée vous rassurer quant aux formalités à accomplir, sachant que celles-ci sont nombreuses (vérifications des trimestres et des points acquis auprès de tous les régimes de retraite obligatoires auxquels on a été affilié, régularisation de carrière…), souvent entamées à la dernière minute (à peine quelques mois avant la date souhaitée pour un départ en retraite), parfois chronophages (recherche d’anciens bulletins de paye…). Pire : faute d’un accompagnement personnalisé, il est très facile de s’y perdre et de laisser passer des droits retraite (trimestres ou points selon les régimes obligatoires), ce qui se traduira inévitablement par un manque à gagner.

UN PENSE-BÊTE POUR L’AVENIR 

Précisément, ces formalités sont déroulées année après année, en fonction de la date prévisionnelle que vous devez choisir pour votre départ en retraite : elles peuvent être téléchargées et constituer un véritable pense-bête pour l’avenir. Pour l’obtenir, rien de plus facile, puisque aucune inscription ni aucun identifiant préalables ne sont exigés : il suffit d’indiquer en ligne son nom et sa date de naissance, son numéro de Sécurité sociale et la date souhaitée pour son départ en retraite (60 ans pour une carrière longue, 62 ans, 63 ans ou plus tard…). Les démarches répertoriées valent pour les trois régimes de base, mais aussi pour les régimes complémentaires obligatoires auxquels vous avez pu cotiser du fait de votre carrière professionnelle (Agirc-Arrco pour les salariés du secteur privé, Ircantec pour les contractuels de la fonction publique, etc.). Potentiellement, ce sont plus de 1,3 million de personnes actives âgées de 55 ans ou plus et ayant cotisé en 2015 à l’un des trois régimes de base qui sont concernées.

Roselyne Poznanski