UFC-Que Choisir des Pyrénées-Orientales

Argent Assurances, Chroniques juridiques sur France Bleu Roussillon à Perpignan

Escroquerie bancaire

Escroquerie bancaire

En 2017, le nombre de victime d’escroquerie bancaire a explosé. Il existe pourtant des moyens de se protéger.

L’UFC Que Choisir vous explique aujourd’hui comment réagir et comment contester si vous êtes victime d’une fraude bancaire. 

  • Quel réflexe doit-on avoir face à une fraude bancaire ?

Si, lorsque vous consultez vos comptes, vous détectez un incident, contactez immédiatement votre établissement bancaire ou, si besoin, faites opposition au moyen de paiement piraté en appelant les numéros indiqués sur votre carte bancaire ou sur le site Internet de votre banque. Car, même si la loi est de votre côté, vous devrez parfois vous armer de patience pour vous faire rembourser.

Il faut savoir que les victimes sont rarement alertées par leur banque.

Le relevé bancaire semble être la principale source d’information des victimes. En 2016, un peu plus de 834 000 ménages victimes de retraits frauduleux ont découvert le pot aux roses par ce biais.

Les fraudes ont lieu majoritairement sur des achats en ligne.

  • Comment contester une fraude bancaire ?

Si vous avez été victime d’un piratage, vous avez treize mois pour contester l’opération frauduleuse auprès de votre banque (article L. 133-24, code monétaire et financier). Attention, ce délai passe à 70 jours si la fraude a eu lieu hors de l’Union européenne.

Vous devez contester l’opération frauduleuse (débit par carte bancaire, encaissement d’un chèque falsifié, virement ou prélèvement illicite…) en envoyant un courrier avec accusé de réception à votre conseiller bancaire.

Petite précision, si vous constatez des débits frauduleux sur votre compte par le biais de l’option sans contact de votre CB, sachez que votre banque doit également et intégralement vous rembourser. 

  • Quels sont les conseils de l’UFC Que Choisir pour éviter le piratage ? 

 

La meilleure protection contre les fraudes bancaires consiste à ne jamais vous faire pirater vos données personnelles. Pour cela, vous devez adopter les bons réflexes. 

  • Mettez vos coordonnées à jour

Si vous changez de numéro de portable, déménagez ou utilisez une autre adresse e-mail, demandez à votre conseiller bancaire de mettre vos coordonnées à jour. En cas de suspicion de fraude, il pourra ainsi vous joindre pour vérification.

  • Protégez votre ordinateur

Protégez l’accès à l’ordinateur auquel vous vous connectez pour consulter vos comptes en ligne. Installez un mot de passe pour y accéder, cela n’empêchera pas un pirate d’y accéder, mais cela lui compliquera la tâche. Si vous utilisez également une tablette et un téléphone mobile, multipliez les mots de passe.

  • Gérez votre session

Prenez l’habitude de vous déconnecter systématiquement à la fin de vos opérations, que ce soit sur ordinateur ou via un téléphone portable. Il est dangereux de laisser une session ouverte trop longtemps. De la même façon, n’enregistrez pas votre identifiant ou vos coordonnées bancaires sur les sites internet et refusez cette option, en général proposée en début de connexion.

  • Multipliez les adresses e-mail

Ouvrez plusieurs adresses Internet à votre nom, ce procédé est gratuit. Servez-vous ainsi d’une adresse spécifique et sécurisée pour vos transactions importantes. Ne la communiquez qu’à des tiers de confiance : banque, service des impôts… et ne l’inscrivez sur aucun document susceptible d’être piraté.