UFC-Que Choisir des Pyrénées-Orientales

Environnement Energie

Gaz et électricité. Les consommateurs de plus en plus démarchés

Gaz et électricité. Les consommateurs de plus en plus démarchés

L’édition 2018 du baromètre annuel du Médiateur national de l’énergie contient une bonne et une mauvaise nouvelle : si les consommateurs sont mieux informés, ils sont de plus en plus victimes de démarchage.

Gaz et électricité Les consommateurs de plus en plus démarchésSeuls 50 % des consommateurs savaient en 2017 qu’ils pouvaient changer de fournisseur de gaz naturel ou d’électricité quand bon leur semblait et sans pénalités, ils sont aujourd’hui 66 % à connaître ce droit selon le baromètre annuel du Médiateur national de l’énergie. C’est une bonne nouvelle, le comparateur énergie de Que Choisir prouve en effet qu’on peut faire des économies en optant pour les offres les plus compétitives.

L’autre évolution, négative celle-là, c’est le démarchage téléphonique de plus en plus pressant dont sont victimes les consommateurs. Il augmente, et pas seulement pour faire souscrire à une offre de gaz ou d’électricité. 54 % des 1 500 foyers représentatifs interrogés disent avoir été démarchés pour des travaux d’isolation thermique, et 42 % pour une installation fonctionnant aux énergies renouvelables. Si ce harcèlement téléphonique atteint de tels niveaux, c’est qu’il est rentable. Les commerciaux parviennent à abuser certains consommateurs, en général pour le pire comme nous avons pu le constater lors de notre enquête.

Que Choisir le rappelle donc une nouvelle fois, il ne faut jamais donner suite à un démarchage téléphonique. Une fois qu’un commercial formé et aguerri parvient à franchir le seuil d’un domicile, il y a de fortes chances qu’il parvienne à faire signer un contrat à prix prohibitif. Le meilleur moyen de se protéger des abus, c’est de raccrocher très vite lorsqu’on est démarché par téléphone.

Élisabeth Chesnais

Contacter l’auteur(e)